Entrez dans l’univers #BoschFamilies
et partagez le quotidien des familles ambassadrices Bosch.



Agir pour mon environnement - Famille Briet ( Fabienne ) Ma démarche zéro déchet : comment fonctionnent les courses et les menus à la maison ?

Pourquoi et comment j’ai décidé de changer de fonctionnement à la maison ?

Si je fais une remontée dans le temps, il y a un peu plus d’un an, je n’avais pas encore eu le déclic de m’engager dans une démarche zéro déchet. Comme tout le monde, je faisais “le plein” : des courses environ une fois par mois où j’achetais tout ce dont nous avions besoin. Cela allait des produits frais, des conserves ou encore des pizzas surgelées et même de la pâte à tartiner par pack de deux !

Je n’aimais pas du tout faire les courses, surtout depuis l’arrivée des enfants. Je considérais cela comme une perte de temps sachant qu’ensuite j’allais devoir cuisiner environ une demi-heure chaque soir… D’ailleurs la cuisine, parlons-en ! C’était pour moi un véritable casse-tête de réfléchir tous les jours à ce que nous allions manger et de faire un menu pour les enfants, Arnaud et moi, 7 jours sur 7 !

A cette époque, faire les courses et cuisiner répondaient alors au seul besoin primaire de se nourrir.

©Fabienne - @lovesurlacomete
©Fabienne - @lovesurlacomete

Après différentes recherches, notamment sur Instagram, ma route a rencontré celle du zéro déchet et ce fut la révélation : ce qui selon moi me compliquerait la vie allait en réalité me la simplifier !

J’ai commencé par me documenter dans les livres (« Zéro Déchet » de Béa Jonhson, « La famille zéro déchet » et de « L’art de l’essentiel ») et j’ai compris que je devais revenir à l’essentiel ! Aussi bien dans ma relation avec l’alimentation et la cuisine.

Mes lectures m’ont permis de comprendre que le fonctionnement à la semaine était facilement réalisable, et qu’au-delà du fait de me simplifier la vie, il nous permettrait de vivre plus sainement, de réduire nos déchets et de faire des économies.

Les étapes de ma démarche que j’ai suivies pour adopter cette nouvelle organisation :

1. Imaginer un nouveau fonctionnement pour nous 4 :

  • l’arrêt de la consommation de viande tous les jours de la semaine
  • l’arrêt de l’achat de biscuits et autres produits alimentaires prêt à consommer (pizzas, nuggets, conserves…)
  • la consommation de légumineuses et de produits secs comme des féculents et graines 
  • l’achat en vrac auprès des petits commerçants plutôt qu’en grande surface

2. Se procurer des livres de recettes pour m’inspirer et acquérir de nouveaux automatismes en cuisine

Le changement le plus important pour moi concernait la viande.

Ayant eu l’habitude de manger de la viande à chaque repas, tous les jours pendant près de 30 ans, il m’était nécessaire de prendre le chemin d’une nouvelle conscience et culture culinaire. Pour moi, la viande a toujours été l’élément principal du repas et le reste n’était qu’accompagnement. 

J’ai donc trouvé un moyen de la remplacer sans avoir l’impression qu’il manque quelque chose, en apprenant à utiliser autrement les épices, les fromages, les graines mais aussi le pain.

J’ai développé un véritable intérêt à exploiter vraiment leur potentiel, leurs goûts, leurs textures … au lieu de les voir simplement comme des accompagnements !

©Fabienne - @lovesurlacomete

3. Établir le programme des menus de la semaine

Pour me simplifier la vie et pour en finir avec la fameuse question “Qu’est-ce que l’on mange ce soir ?”, j’ai décidé de rédiger des menus pour la semaine. Un moyen pour moi d’effectuer mes courses sereinement avec une liste réduite de produits à acheter.

4. Choisir le jour de la semaine idéal pour aller faire les courses

J’ai fait le choix de me consacrer aux courses le samedi pendant 1h.

Je commence par noter les ingrédients que je dois acheter pour la réalisation de mes recettes. 

Ensuite, je prends uniquement ce dont j’ai besoin lorsque je suis dans le magasin.

Ainsi, chaque semaine, j’achète le nécessaire pour la semaine à venir ; il s’agit principalement de produits frais à consommer rapidement : de la charcuterie, un peu de viande, beaucoup de fromages, des yaourts, des œufs, du beurre, de la crème fraîche...

Un peu plus d’une fois par mois, j’achète les produits secs (pâtes, riz, café, sucre, pois chiche, lentilles, haricots, farine, noix de coco râpée, huile de coco) en quantité suffisante dans le but de  « tenir » 1 à 3 mois. 

Et une fois tous les 3 mois, je me rends chez le primeur et j’achète des cagettes de fruits et légumes de saison pour remplir mon congélateur avec des compotes, des jus, des fruits et légumes surgelés ou de bases cuisinées pour de futures préparations (coulis, purée, poêlées).

D’ailleurs, je n’ai plus l’appréhension d’ouvrir mon réfrigérateur et de découvrir des aliments périmés grâce à la technologie VitaFresh Plus de mon réfrigérateur Série|6

Le taux d’humidité étant optimal cela permet de conserver les fruits et légumes frais 2 fois plus longtemps ! 

Je suis également équipée d’un congélateur armoire No Frost.

Doté d’un grand nombre d’étagères, il me permet d’organiser parfaitement le rangement des aliments par catégorie. Il me facilite vraiment la vie et je peux ainsi conserver toutes mes préparations !

5. Penser à finir les restes avant de cuisiner à nouveau

Puisque nous sommes souvent absents le week-end ou même si nous sommes présents, le rythme et les horaires sont plus cool. Je ne prévois pas de menu en avance, nous finissons souvent les restes de la semaine.

Mais après plusieurs mois, j’ai trouvé mon parfait équilibre en cuisine. 

Je ne me  sens plus sous pression pour trouver une idée de plat pour le dîner. Et surtout je retrouve des sensations et une créativité qui me manquaient ! 

Je fais mes courses en prenant les ingrédients qui m’inspirent et je laisse libre court à ma créativité. 

J’espère que mon témoignage vous inspirera ! Pour en savoir plus sur ce sujet qui me passionne, je vous renvoie vers un article plus général sur ma réflexion, qui va au-delà de l’aspect alimentaire. 

Arriver à m’occuper seule des courses et de la préparation des repas pour notre famille de 4 personnes sans que cela ne soit trop compliqué au quotidien c’est une véritable victoire !

©Fabienne - @lovesurlacomete

Île-de-France Famille Briet Fabienne, Arnaud et leurs enfants Timothé & Victoire

La Bosch family sophistiquée qui se joue des clichés. Entiers et intègres, ils font des efforts permanents pour un style de vie plus respectueux d’eux mêmes et de l’environnement…

Lancer l'expérience

Agir pour mon environnement

Découvrez tous les conseils des familles ambassadrices de l’électroménager Bosch pour protéger la planète au quotidien !